Vestas supprime 3000 postes

Imprimer

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20101026trib000566249/le-danois-vestas-supprime-3.000-postes.html

Source : La Tribune.fr - 26/10/2010

Vestas supprime 3000 postes

Le leader mondial de l'éolien a annoncé ce mardi la suppression de 3.000 emplois. Vestas explique qu'il doit ajuster ses effectifs alors que ses perspectives en Europe se détériorent. Au troisième trimestre, le groupe publie néanmoins un bénéfice meilleur qu'attendu par les analystes.

Le leader mondial dans la fabrication d'éoliennes a annoncé ce mardi la suppression de 3.000 emplois en supprimant quatre usines au Danemark et une en Suède. Vestas justifie cette réduction d'effectifs en raison d'une croissance en Europe moins élevée que prévu l'an prochain.

Cette annonce intervient au moment même où le groupe annonce avoir dégagé un bénéfice net de 126 millions d'euros qui dépasse largement les attentes des analystes interrogés par Bloomberg. Ces derniers tablaient sur 80 millions d'euros. Néanmoins, sur le trimestre, le chiffre d'affaires de Vestas a reculé de 5% et ses profits de 24%, selon le communiqué de résultats de Vestas.

Les perspectives de Vestats pour 2011 ne sont pas très encourageantes. "La croissance du marché européen ne vas pas atteindre le niveau espéré" souligne le groupe dans un communiqué. Vestas va donc fermer cinq usines " tout d'abord au Danemark, où les coûts sont élevés".

Le PDG Ditlev Engel précise que "la répartition entre les régions de l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie, aujourd'hui, n'est pas équilibrée, et la situation en Europe est très clair quand on regarde le nombre de commandes par rapport au nombre d'employés que nous avons." Selon Vestas, il est moins coûteux de fabriquer une éolienne en Espagne et de l'envoyer en Suède que de l'expédier hors du Danemark.

Le groupe emploiera fin 2010 près de 21.000 salariés dans le monde dont plus de 6.000 au Danemark.

 

 

Et pendant ce temps, certains politiques français espèrent que ces fabricants délocaliseront en France...
L'ADEME et le SER continuent leur propagande : "l'éolien générera 60.000 emplois en France"
Pulse