Collectif PULSE : POUR UN LITTORAL SANS EOLIENNE, email :
Vous êtes ici : Thématiques

Newsflash

P-G Dachicourt, président du comité national des pêches, totalement opposé à l'éolien offshore, une catastrophe pour la pêche et la sécurité en mer. Lire la suite...

 

Thématiques éolien côtier

GDF-Suez hérite du 2ème appel d'offres

Imprimer PDF

Résultat du 2 ème appel d'offres : GDF-Suez hérite des zones du Tréport et des îles d'Yeu et Noirmoutier

Royal éolienne allemagne gfd-suez edp neoen areva

Pour ses premières mesures en tant que ministre de l'environnement, Ségolène Royal a annoncé le 7 mai 2014 l'attribution des zones du Tréport et des îles d'Yeu-Noirmoutier pour GDF Suez.

Cette annonce démontre que Madame Royal continue la politique des précédents gouvernements en sabordant la France et en imitant l'échec de la révolution énérgétique allemande.

Le règne de Royal commence donc sous l'égide de l'"écologie punitive", avec le massacre du littoral Français, l'augmentation continuelle du cout de l'énergie au plus grand profit des lobbies industrialo-financiers, la destruction de la biodiversité, le torpillage des artisans pêcheurs et des activités côtières...

Ces 2 nouvelles zones au profit de GDF-Suez signifie-t-il que seuls les clients de GDZ-Suez supporteront la facture ?
La réponse est non !

Tous les consommateurs seront mis à contribution, en première ligne les citoyens les plus modestes et la classe moyenne. Ce cout sera répercuté également sur les artisans et PME/PMI, accentuant un peu plus la baisse de compétitivités des entreprises Françaises.

Ces 2 zones d'une puissance installée de 1.000 MW ne produiront que l'équivalent d'une petite centrale thermique de 300 MW ou 19% d'un EPR hic... mais pour le cout d'un EPR !
Mais ce point n'est qu'un détail pour madame Royal.

Quel est l'intérêt de GDF-Suez dans l'éolien ?
- Se donner une image d'entreprise verte, le greenwashing par excellence.
- S'assurer un complément de revenu sur le dos des citoyens (tarif de rachat prohibitif garanti par l'Etat).
- L'éolien étant intermittent, les recours aux centrales thermiques, principalement au gaz, vont augmenter, tout bénéfice pour GDF-Suez !
- L'éolien ouvre droit au marché du carbone, "les droits à polluer" seront ventilés dans les activités polluantes de GDF-Suez.
C'est la logique du pollueur gagnant. La double peine revient pour les citoyens, les payeurs de la politique de Greenwashing de GDF-Suez.
- Amuser les politiques de tout bord, et avoir la paix avec les "écolos" et autres ONG dites environnementales.

Mise à jour le Dimanche, 11 Mai 2014 21:16

Ouverture des débats publics

Imprimer PDF

Chers amis,

Avec l'ouverture des débats publics sur les sites de Fécamp, Courseulles, St-Brieuc et St-Nazaire et l'annonce du 2ème appel d'offres pour les sites du Tréport et des Iles d’Yeu et de Noirmoutier, nous sommes en plein combat et tous surchargés d'actions.
 

Nous avons besoins de renfort pour participer aux différentes réunions planifiées pour ces débats. Vous trouverez les calendriers dans la catégorie "Débat Public" de chacun des 5 sites.

Pouvez vous venir nombreux aux ouvertures des débats de chacun de ces sites ; mais aussi aux réunions qui concernent votre région, votre littoral et la France.

L'impact de ces projets dont le coût faramineux pour le citoyen français sera de 50 milliards à l'horizon 2050 va doubler le prix de l'électricité actuelle passant votre facture d'électricité de 120 €/MWh soit 240 €/MWh.


Tout français doit réagir et faire de son mieux pour stopper cette politique d'irresponsables au sein de nos gouvernements et services de l'état.

Venez tous nous accompagner lors des débats.

logo-PULSEPULSE

 

Site du débat public de Fécamp :
http://www.debatpublic-eolienmer-fecamp.org


Site du débat public de Courseulles :
http://www.debatpublic-eolien-en-mer-courseulles.org


Site du débat public de St-Nazaire :
http://www.debatpublic-eolienmer-saint-nazaire.org


Site du débat public de St-Brieuc :
http://www.debatpublic-eoliennesenmer22.org

Mise à jour le Vendredi, 22 Mars 2013 20:25

CRE : Lancement officiel du 2ème appel d'offres éoliens maritime côtier

Imprimer PDF

Logo CRELa CRE (Commission de Régulation de l'Energie) a lancé officiellement le 2ème Appel d'Offres éolien côtier ce 18 Mars 2013.

Les consortiums industrialo-financiers ont jusqu'au vendredi 29 novembre 2013 14:00 pour déposer leurs offres de destruction durable des zones du Tréport et des Iles d'Yeu et Noirmoutier.

Retrouvez les documents officiels de cet appel d'offres dans notre rubrique documentaire ou sur le site de la CRE

http://www.cre.fr/documents/appels-d-offres/appel-d-offres-portant-sur-des-installations-eoliennes-de-production-d-electricite-en-mer-en-france-metropolitaine2

 

Mise à jour le Vendredi, 22 Mars 2013 20:16

Après l'étalement urbain voici l'étalement marin

Imprimer PDF

Pulse se félicite de la prise de conscience de l'association Robin des Bois sur les dangers de l'éolien offshore et de la manipulation médiatique qu'exerce ces financiers pour tromper la population et les politiques.

 

http://www.robindesbois.org/communiques/mer/environnement/2013/apres-l-etalement-urbain-l-etalement-marin.html

 Logo Robin des BoisCommuniqué de Robin des Bois, 17 Janvier 2013

Après l'étalement urbain, voici l'étalement marin


L'offshore est la solution pratique pour réduire l'impact et l'emprise des activités humaines sur le littoral. La mer côtière est en voie de colonisation et de privatisation. L'appropriation en est facile ; il n'y a pas de populations indigènes, seulement des organismes aquatiques peu experts en matière de pétitions et de contentieux juridiques. La tendance est à mettre en mer ce qui embête à terre. Les Energies Marines Renouvelables à quelques kilomètres de la côte s'inscrivent dans cette tendance. Elles sont le cheval de Troie d'autres installations et d'autres emprises.

Mise à jour le Lundi, 21 Janvier 2013 20:53 Lire la suite...

2ème appel d'offres lancé par le gouvernement Ayrault/Hollande

Imprimer PDF

Delphine-Batho

Delphine Batho, ministre de l'environnement du gouverment Ayrault/Hollande vient de lancer le 8 janvier 2013 le 2ème appel d'offres éolien en mer.

Elle confirme la politique énergétique suicidaire menée par le gouvernement précédent :inciter le développement d'une énergie peu productrice, très couteuse, impactant fortement la faune et les paysages.

Cette politique de l'autruche aura pour effet d'aggraver la fracture énergétique de millions de Français au profit des financiers de multinationales, dont pourtant le Président Hollande s'était fait l'honneur de combatre !

Après Kosciusko-Morizet, Batho cède aux chants des sirènes du lobby éolien...

Ce 2ème appel d'offres relance la zone du Tréport retoquée lors du 1er appel d'offres. GDF Suez alors seul candidat sur cette zone, n'avait pas hésité à déposer un dossier ne respectant pas les termes de l'appel d'offres, exigeant un tarif de rachat au delà de la fourchette fixée par la CRE.
Ce nouveau gouvernement, comme le précédent, ne respecte pas la forte opposition des pêcheurs, des élus locaux et de la population.

La 6ème et nouvelle zone concerne sans surprise les îles d'Yeu et de Noirmoutier, déjà convoitée depuis des années par WPD (allemand) et An Avel Braz (Franco-?).

Cette nouvelle zone est destinée à accueillir entre 70 et 100 éoliennes à moins de 16 km des côtes.

Mise à jour le Dimanche, 13 Janvier 2013 14:45

Page 1 sur 4

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »

La menace éolienne

Vous êtes ici : Thématiques