Collectif PULSE : POUR UN LITTORAL SANS EOLIENNE, email :
Vous êtes ici : Actualités Internationales

Newsflash

Les débats publics sont ouverts pour les zones de Fécamp, Courseulles-sur-Mer, Saint Brieuc, Saint Nazaire. Venez nombreux défendre votre territoire, votre patrimoine, votre pouvoir d'achat !

 

 

Actualités Internationales

Un vice dans le paradis vert allemand

Imprimer PDF

Excellente analyse de la transition énergétique Allemande dont nos politiques français veulent à tout prix imiter !

Logo Europe 1Europe 1 - L'éco et vous - 6 h 25, le 8 mai 2014

Thomas Sotto et Axel de Tarlé :

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/L-eco-et-vous/Sons/Un-vice-dans-le-paradis-vert-allemand-2115219/#

 

* Quel est le plus gros pollueur de l'Union européenne ? Eurostat a publié hier le bilan carbone de l'Union pour l'an dernier 2013 et le vainqueur est donc : l'Allemagne ! Eh oui, et c'est un échec complet pour la fameuse transition énergétique allemande.

* Eh oui, échec complet puisqu'en matière d'écologie, le mauvais élève, l'homme malade de l'Europe comme on dit, eh bien c'est l'Allemagne qui est, et de très loin, le plus gros pollueur de l'Union européenne avec 760 000 tonnes de CO2 rejetées l'an dernier. C'est plus du double des émissions françaises qui sont de moins de 350 000 tonnes. D'ailleurs si on compte par habitant, un Allemand pollue quasiment deux fois plus qu'un Français.

* Ça c'est grâce au nucléaire, non ? On rejette moins de CO2 en France avec nos centrales ?

* Alors exactement. Mais d'ailleurs de ce point de vue, si l'on considère que le problème numéro un pour l'environnement, c'est le réchauffement climatique, alors, on ferait mieux d'être pour le nucléaire français, de soutenir le nucléaire français plutôt que de soutenir la transition énergétique allemande qui aggrave les choses parce que, ça c'est l'autre point noir que souligne le bilan 2013 publié hier : en Allemagne, le mal s'aggrave, les émissions de CO2 ont progressé l'an dernier de 2 % alors qu'elles ont reculé dans l'Union européenne de 2,5 %.

* Attendez, ce n'est pas aussi parce que l'économie allemande est dynamique là où la nôtre est un peu... atone ?

* Alors, cela n'explique pas tout. L'économie allemande a certes progressé l'an dernier (+ 0,4 %) mais vous noterez que les rejets de CO2, eux, ont progressé de 2 %, c'est-à-dire 5 fois plus vite. Non, il y a fondamentalement quelque chose de vicié dans le paradis vert allemand et c'est très paradoxal parce que l'Allemagne est le pays le plus avancé dans la transition énergétique : les énergies propres représentent maintenant près du quart de la production d'électricité en Allemagne alors que chez nous, ce n'est même pas 4 % si l'on enlève l'hydraulique.

* Mais alors qu'est-ce qui ne fonctionne pas dans cette transition énergétique ? C'est quand même inquiétant ?

* Ben oui, mais l'explication, on la connaît malheureusement par cœur : le problème fondamental des énergies vertes, le solaire et l'éolien, c'est que ce sont des énergies intermittentes qui ne fonctionnent pas tout le temps. Donc, pour avoir de l'électricité tout le temps, on est obligé d'avoir en secours des centrales classiques, et comme tout cela coûte très cher, puisqu'il faut tout avoir en double, pour réduire les coûts on compense avec des centrales à charbon qui polluent énormément. Et voilà comment au final, les Allemands paient très cher leur électricité, quasiment deux fois plus cher que chez nous, parce que ces énergies vertes, elles coûtent cher pour un résultat plus que médiocre puisqu'au final on voit que les rejets de CO2 progressent en Allemagne.

* Mais alors (on espère que Dany Cohn-Bendit n'est pas encore réveillé...), cela veut dire que l'on fait fausse route, qu'il faut arrêter la transition énergétique ?

* Eh bien écoutez, il faut faire très attention, d'ailleurs c'est ce que font les Allemands : ils ont levé le pied sur ces énergies vertes. Et on ferait bien nous aussi de faire attention. Par exemple aujourd'hui tout le monde se félicite de ces nouvelles éoliennes qui vont être installées au large du Tréport dans la Baie de Somme. Eh bien l'éolien en mer coûte très cher, c'est une énergie intermittente, donc attention, c'est exactement ce qui a plombé l'Allemagne !

Mise à jour le Dimanche, 11 Mai 2014 13:19

L'Espagne gèle les subventions aux EnR

Imprimer PDF

http://www.20minutes.fr/article/868422/economiser-espagne-reduit-aides-energies-renouvelables

MADRID - L'Espagne, l'un des pays leaders dans les énergies renouvelables, a annoncé vendredi la suspension "temporaire" des aides aux nouvelles installations dans ce secteur en raison de la crise économique.

Le gouvernement a décidé lors d'un Conseil des ministres de supprimer, "de manière temporaire", "les subventions aux nouvelles installations de production d'énergie électrique à partir de sources d'énergie renouvelable", a indiqué un communiqué.

Mise à jour le Lundi, 30 Janvier 2012 07:47 Lire la suite...

Chiloé, parc éolien délivré sans étude, impact sur les cétacés et les indigènes

Imprimer PDF

http://www.elciudadano.cl/2011/12/18/45624/parque-eolico-de-chiloecomunidad-y-expertos-rechazan-proyecto-aprobado-sin-estudio-de-impacto-ambiental/

(traduction de l'article)

Parc Éolien de Chiloé : les scientifiques et les communautés locales révoltées. Atteinte aux cétacés, au patrimoine archéologique et aux indigènes.


Dans sa recherche constante d'énergie, les autorités Chiliennes se sont engagées dans l'approbation de projets énergétiques sans solliciter d'études d'impacts environnementales préalable. Le Parc éolien de Chiloé est un exemple de plus, où l'absence de présentation d'impact environnemental a suffi pour que le gouvernement autorise la construction d'un projet qui selon différentes organisations civiles et experts internationaux, affectera la faune, le tourisme, le patrimoine, le travail et la qualité de vie des riverains et les Communautés indigènes du lieu.

Chiloe_28_10_2011

Mise à jour le Dimanche, 29 Janvier 2012 16:15 Lire la suite...

Le saccage d'une forêt ancienne au nom de l'éolien offshore

Imprimer PDF

C'est l'histoire d'un pays, le Danemark, souvent présenté comme un pays écolo exemplaire. Un pays qui mise sur l'éolien terrestre et en mer.

Mais le ministre de l'environnement Danois, Troels Lund Poulsen, a autorisé en 2009 le saccage d'un territoire du nord-ouest exceptionnellement riche en forêts très anciennes et possédant une biodiversité remarquable : la région de Thy près de la petite ville d'Østerild.

www.nationalttestcenter.dk

Cette décision surprenante est au bénéfice d'un vaste complexe de recherche pour l'éolien en mer initié par les industriels éoliens Vestas et Siemens. Des éoliennes offshore de 250 mètres de hauts seront implantées sur ce territoire terrestre !

Mise à jour le Samedi, 06 Aout 2011 11:32 Lire la suite...

Le Gouvernement Estonien n’acceptera pas un parc éolien offshore dans le Golf de Riga

Imprimer PDF

http://www.estonianfreepress.com/2010/08/estonian-government-will-not-support-a-wind-park-in-the-gulf-of-riga

Août 2010

Le Gouvernement Estonien n’acceptera pas un parc éolien offshore dans le Golf de Riga

Andrus Ansip 1er ministre estonienLe Premier ministre estonien Andrus Ansip a déclaré que Eesti Energia n'aurait pas l'approbation du gouvernement pour mettre en place un parc éolien dans le golfe de Riga.

Le projet de cette société du vent est d'implanter 300 éoliennes en mer sur 100 kilomètres carrés près des îles de Kihnu et Ruhnu.

Ansip a ajouté que "je suppose qu'il n'y aurait pas d'accords à cette demande du gouvernement la semaine prochaine".

Le Premier ministre a souligné que "les entreprises ne devraient pas obtenir d’accord de droits spéciaux dans les eaux territoriales sur simple demande comme cela" en soulignant qu'il ya deux raisons pour lesquelles ils ne soutiennent pas le projet.

Le premier est en rapport avec le volume du territoire tandis que le second parce que, à son avis, l'Estonie n'a pas besoin d'éoliennes si nombreuses et donc il n’y a pas à réserver la mer à une entreprise privée.

Il a expliqué en disant que "Il semble que le niveau des subventions a été réglé trop haut, les investisseurs sont extrêmement intéressés par les parcs éoliens tandis que les résidents ne sont pas tellement intéressés à eux".

L'année dernière, environ 65.400 foyers en Estonie ont été alimentés par les 70 éoliennes qui fonctionnent dans le pays.


 
 
 
 
Cette décision date d'aout 2010, cela démontre une nouvelle fois que le développement de l’éolien dans le monde n’est basé que sur de grasses subventions au dépend des citoyens et de l’environnement. L'Estonie ne veut pas privatiser des territoires maritimes pour des sociétés dont le seul but est d'amasser les subventions, tout ce que le gouvernement français s'apprête à faire ! Le premier Ministre estonien n’est pas dupe, certains de nos politiques feraient mieux de s’en inspirer.
  Collectif PULSE
Mise à jour le Vendredi, 08 Avril 2011 23:25

La menace éolienne

Vous êtes ici : Actualités Internationales