Collectif PULSE : POUR UN LITTORAL SANS EOLIENNE, email :
Vous êtes ici : Projets éoliens Projets des 6 zones propices Zone 'Courseulles-sur-Mer' Actualités

Newsflash

P-G Dachicourt, président du comité national des pêches, totalement opposé à l'éolien offshore, une catastrophe pour la pêche et la sécurité en mer. Lire la suite...

 

Actualités

CP Robin des Bois L’horizon et les plages du D-Day menacés par une zone industrielle

Imprimer PDF

D-Day Rommel éoliennes Robin des Bois

L’horizon et les plages du D-Day menacés par une zone industrielle

La zone industrielle maritime occupera 50 km2 et sera hérissée par 75 monstres d’acier et de matériaux composites non recyclables de 150 m d’envergure. Ils culmineront à 180 m au dessus de la mer. Les fonds marins seront percés par les pieux de fondation. Les sédiments marins seront occupés par un fouillis de câbles électriques. Chaque machine pèsera au minimum 1500 tonnes. Aucune éolienne de ce type et de cette puissance, 6 Mw, n’a prouvé en condition réelle sa capacité de résistance et de productivité.

Les projets démesurés d’usines éoliennes au large de Noirmoutier, de Saint-Nazaire, de Saint-Brieuc, des plages du Débarquement, de Fécamp et du Tréport sont promus et mis en œuvre par Alstom, AREVA et EDF, ceux-là même qui ont imposé à la France le miracle nucléaire. La prudence s’impose.

Les paysages maritimes font partie du patrimoine, de la richesse et de l’attraction de la France. Les risques environnementaux, technologiques et financiers sont sous-estimés. La sécurité maritime est négligée.

Face au déluge de promesses fantaisistes, aux incertitudes techniques et financières et à la course au gigantisme, Robin des Bois réclame une pause et une réflexion objective sur la mise en place des énergies marines.

 

Voir aussi :
Le poker venteur, communiqué du 8 avril 2014
La déferlante hydrolienne, communiqué du 30 septembre 2013
Après l’étalement urbain, voici l’étalement marin, communiqué du 17 janvier 2013


Logo Robin des Bois

La polémique enfle autour des éoliennes de Courseulles-sur-Mer

Imprimer PDF

http://basse-normandie.france3.fr/2013/05/23/la-polemique-enfle-autour-des-eoliennes-de-courseulles-sur-mer-256654.html

France3 Basse NormandieReportage France 3 Basse Normandie /  Catherine Berra le 23/05/2013

La polémique enfle autour des éoliennes de Courseulles-sur-Mer


En plein débat public autour du projet de parc éolien maritime au large de Courseulles-sur-Mer, l'Epaw, European platform against windfarms, mène une vaste campagne contre ce projet.

 

Non contente d'être absolument contre les plateformes éoliennes en Europe, l'association qui regroupe 603 organisations de 24 pays européens, plaide aussi pour la préservation d'un site historique et demande en urgence à l'Unesco de classer les plages du débarquement au patrimoine mondial de l'humanité. Classement qui serait seul capable de stopper définitivement le projet et de protéger ainsi les plages du Débarquement (Sword, Juno, Gold, Omaha et Utah) de "l'industrialisation".

"Ce projet est considéré comme un sacrilège par les familles des 10.000 soldats venus du monde entier et qui ont sacrifié leur vie à cet endroit pour sauver la France de la tyrannie", souligne Jean-Louis Butré, le président de l'EPAW, qui souligne également l'incohérence de ces plateformes éoliennes, rapportées à leur nombre de Kw/h.

Mise à jour le Vendredi, 24 Mai 2013 19:43 Lire la suite...

La France devenue la honte des Alliés

Imprimer PDF

Avec l'officialisation de l'appel d'offres éolien offshore et la sélection de la zone dite de "Courseulles-sur-Mer", nos amis Britanniques et Canadiens n'en finissent pas de rager ! Et pour cause, il est question d'y implanter 100 éoliennes sur une zone qui servit à nos alliés de base arrière pour nous libérer de l'oppression nazi.

Sarkozy, Borloo puis Besson et Kosciusko-Morizet ont ignoré la protestation montante de nos amis Australiens, Canadiens, Anglais et Américains.

Aujourd'hui, ce vent de protestation prend une tournure plus médiatique. Les journaux d'outre atlantique prennent faits et causes pour les anciens vétérans indignés que l'on puisse saccager ce lieu de mémoire pour qu'une poignée d'industrielles puissent se gaver d'argent public.

Sarkozy est directement mis en cause pour sacrilège envers les forces alliées.

Un vétéran de la prestigieuse Royal Air Force a résumé la situation ainsi :

"Nous allons bombarder ces éoliennes" 

Ci-dessous des articles canadiens et britanniques.

Mise à jour le Samedi, 06 Aout 2011 12:16 Lire la suite...

La menace éolienne

Vous êtes ici : Projets éoliens Projets des 6 zones propices Zone 'Courseulles-sur-Mer' Actualités