Collectif PULSE : POUR UN LITTORAL SANS EOLIENNE, email :
Vous êtes ici : Thématiques Impact sur l'avifaune

Newsflash

Avec la retenue officielle de la zone éolienne offshore faisant face aux plages du débarquement, les vétérans alliés sont bien décidés à faire la guerre contre Sarkozy et maintenant le gouvernement Hollande. C'est la honte d'une France peu reconnaissante du sacrifice de ces hommes.

Lire la suite...

 

Impact sur l'avifaune

Videos impact sur l'avifaune

Imprimer PDF

Exemple de videos du massacre éolien sur l'avifaune :

On peut imaginer ces impacts sur l'avifaune migratrice qui exploite largement nos côtes, là où précisément l'Europe souhaite implanter massivement des éoliennes sous la bénédiction de la LPO, WWF, Greenpeace....

 

NRK Nett-TV: 'Angels with dirty wings'

Lien : http://www.nrk.no/nett-tv/klipp/193197/

Mise à jour le Dimanche, 09 Janvier 2011 16:57 Lire la suite...

Impact avifaune

Imprimer PDF

   Les parcs éoliens constituent des barrières étalées sur des dizaines de kilomètres. 3 pâles de 45 mètres (80 mètres en projet chez EADS) tournant à 24 tours par minute et par éolienne constituent une menace réelle. Ces éléments sont toujours de plus en plus hauts, et ne font pas parti de l'environnement traditionnel de l'avifaune. Les éoliennes sont elles des hachoirs à oiseaux ? Oui sûrement quand on découvre l'état des cadavres des rapaces ou des migrateurs. Voir les photos du massacre sur le blog de Mark Duchamp : http://mark-duchamp.spaces.live.com

     Par temps clair, l'avifaune essaye d'éviter ces parcs en changeant de trajectoire. Il leur en coute une dépense énergétique supplémentaire, augmentant les risques de mortalité par épuisement. Les autres risques sont la désorientation après s'être déroutée, et l'effet de panique provoquant l'éclatement d'un groupe de migrateurs.

    Par mauvais temps, l'avifaune adapte sa hauteur de vol, soit à la hausse, soit à la baisse. Quand la visibilité est exécrable, l'évitement est difficile, les oiseaux prennent alors tous les risques. Malheureusement, un mauvais temps est synonyme de temps idéal pour la production éolienne, avec des pâles tournants à leur vitesse nominale. La vitesse en bout de pâle peut atteindre les 200 à 300 km/h, fatale pour les volatiles.

Mise à jour le Dimanche, 09 Janvier 2011 23:03 Lire la suite...

La menace éolienne

Vous êtes ici : Thématiques Impact sur l'avifaune