Collectif PULSE : POUR UN LITTORAL SANS EOLIENNE, email :
Vous êtes ici : Thématiques Sécurité Maritime

Newsflash

Taxe sur l'éolien offshore : 13.623 € du MW / 50% pour les communes du littoral / 35% pour les comités des pêches / 15% pour des projets maritimes hors pêches et élevages
Lire la suite...

 

Maritime

Les Garde-Côtes néerlandais craignent Plus de Catastrophes en mer en raison des parcs éoliens

Imprimer PDF

Les Garde-Côtes néerlandais craignent Plus de Catastrophes en mer en raison des parcs éoliens

11.11.2013

Les Garde-Côtes Neerlandais craignent que plusieurs accidents se produisent si encore plus de parcs éolien sont construits au large des côtes néerlandaises, a déclaré Ed Veen, directeur des garde-côtes des Pays-Bas, dans le journal néerlandais De Telegraaf. La mer du Nord est déjà l'une des mers les plus fréquentées du monde et l'arrivée imminente de nouvelles éoliennes n'arrangera pas la sécurité. Selon Veen, 100 à 150 navires sont hors de contrôle dans la mer du Nord chaque année.

Il suffit d'un seul navire à la dérive sur un parc éolien et pour se retrouver avec un incident de ​​l'échelle de l'accident du bateau de croisière Costa Concordia. Soit un coût pour l'état Italien de 1 milliard d'euros, a déclaré Veen. Il appelle donc à une nouvelle analyse des risques pour la mer du Nord qui comprendrait de telles catastrophes maritimes. Il espère également que les garde-côtes seront renforcés pour assurer la sécurité en mer du Nord.

Lire la suite...

La sécurité en mer, un argument pris avec grande légèreté

Imprimer PDF

     Le trafic maritime est en croissance permanente avec des navires de plus en plus gros, de plus en plus vieux, transportant des matières de plus en plus dangereuses. Le naufrage d’un navire près des côtes est toujours synonyme de drame humain et écologique.

     Cela n’empêche pas le gouvernement Français de se précipiter à vouloir parsemer tout le littoral français d’un minimum de 1200 éoliennes en mer sans en évaluer les risques ! Le lobby éolien minimise les risques avec le trafic maritime. Ainsi, les parcs éoliens seraient éloignés des rails de navigation. Soit ! mais les catastrophes maritimes les plus graves ont toutes eu lieu en dehors des rails de navigations. La proximité des côtes ou la présence de récifs naturels ont toujours joué un rôle majeur suite à des problèmes techniques sur les navires en perdition.

     Un parc éolien en mer est un immense récif artificiel, augmentant de manière significative les risques de collision et de catastrophe écologique.

 

La solution ?

Les remorqueurs de haute mer bien entendu !

Anglian Monarch remorqueur d'assistance de haute mer

Oui, mais avec 1 seul et unique remorqueur français basé à Cherbourg pour la partie Manche et Mer du Nord c’est un peu léger !

Et côté Anglais ? la question a été tranchée par le gouvernement britannique en novembre 2010. Le gouvernement d'outre Manche a annoncé qu'il ne renouvellera pas les contrats de cinq remorqueurs d'urgence (Anglian Prince, Anglian Princess, Anglian Monarch, Anglian Souverain et Comte). Le remorqueur Franco-Britannique l'Anglian Monarch basé entre Douvres et Boulogne-sur-Mer n’assurera donc plus les missions de remorquage d’urgence !

La raison du non renouvellement de ces contrats d’intervention est budgétaire, réaliser une économie pour les contribuables britanniques de 32,5 millions de livres sterling sur 4 ans (37.3 millions d’€) ! Les navires en détresse devront contacter des remorqueurs privés à compter de Septembre 2011… chacun peut imaginer la suite.

     Cette décision est d’autant plus gravissime que le gouvernement Anglais souhaite encercler la Grande Bretagne d’éoliennes offshore !... Et là, l’argent du contribuable Britannique coule à flot.

 

     Si un pétrolier, par exemple, venait à percuter un parc éolien, les tords seraient imputables en totalité au pétrolier (on peut émettre l'hypothèse que la catastrophe aurait pu être évitée sans ce parc éolien). Non seulement il lui en couterait son navire, sa cargaison, les frais de nettoyage et de dépollution du littoral, des amendes… et bien entendu rembourser la perte de production de la ou les éoliennes qui auraient coulées au fond de l’eau par la violence de l’impact.

Le risque est encore plus important pour les marins pêcheurs qui naviguent dans les zones halieutiques.

 

Pour en savoir plus sur la décision Britannique :

La réaction de Dominique Dupilet, président du Conseil Général du Pas de Calais :

http://www.pasdecalais.fr/Actualites/L-Institution/Remorqueur-franco-britannique-mise-en-garde-de-Dominique-Dupilet

L’article paru dans La Semaine dans le Boulonnais :

http://www.lasemainedansleboulonnais.fr/actualite/Pas-de-calais/Cote_d_Opale/2010/10/30/article_les_anglais_mettent_fin_au_remorquage_d.shtml

L’article paru dans La Voix du Nord :

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Dunkerque/actualite/Secteur_Dunkerque/2010/11/11/article_securite-en-mer-quelles-solutions-pour-s.shtml?xtor=RSS-2

Mise à jour le Samedi, 15 Janvier 2011 14:31

La menace éolienne

Vous êtes ici : Thématiques Sécurité Maritime