Collectif PULSE : POUR UN LITTORAL SANS EOLIENNE, email :
Vous êtes ici : PULSE Communications du collectif PULSE Eolien Offshore : le naufrage

Newsflash

Delphine Batho, nouvelle ministre de l'environnement de l'ère Hollande vient de lancer le 2ème appel d'offres éolien offshore, la nouvelle zone est située entre les îles d'Yeu et Noirmoutier. 6 zones côtières sont désormais sacrifiées...  plus d'info

 

Eolien Offshore : le naufrage

Imprimer PDF

Communiqué de presse du collectif Pulse et de la Fédération Environnement Durable

logo-PULSE         LogoFed

12 Avril 2014

Eolien Offshore : le naufrage


Après un premier appel d’offre d’aérogénérateurs les "pieds dans l’eau" baptisées trompeusement « éoliennes offshore » et qui  entraine déjà le saccage programmé de quatre des plus beaux sites de notre pays, Etretat, Arromanches, la Baie de Saint Brieuc, la Baule, livrés à des consortiums industriels, c’est au tour de la Baie de Somme - le Tréport et de l’Ile d’Yeu - Noirmoutier d’être ciblés  par le deuxième appel d’offre.

Ces 6 nouveaux projets pharaoniques, couvrant chacun l’équivalent de la surface d’une ville comme Paris et jonchés d’aérogénérateurs de plus de 200 m de haut selon les sites, remettent en cause la préservation du littoral de la Manche et de l’Atlantique. Ils sont en contradiction avec les politiques de l’environnement, de la préservation de la nature et du sauvetage de la biodiversité, mises en place depuis des décennies.

Alors que l’économie de la France est dans une phase critique et qu’une gestion fine est prioritaire, des dizaines de nouveaux milliards d’Euros vont être engloutis pour fabriquer avec peine moins de 2 % d'une électricité intermittente de mauvaise qualité, inappropriée à la demande de l'utilisateur et cinq fois plus chère que le prix du marché de cette énergie. D'une part, l’argent nécessaire sera pris sur la facture d'électricité des français et il va être "englouti" en mer en entrainant une hausse vertigineuse du tarif de l'électricité des consommateurs alors que 9 millions d’entre eux sont déjà en situation énergétique précaire et doivent être socialement assistés.

D'autre part, le coût complet de mise en place des moyens complémentaires liés (réseau THT, aménagement d'infrastructure portuaire, subvention à la création d'usines de fabrication d'aérogénérateurs, subvention à divers officines, …centrale thermique de production d'électricité pour compenser l'intermittence des Énergies Renouvelables) est loin d'être identifié : plus d'une centaine de milliards à l'horizon 2050 que devra supporter le contribuable français.

Il s'agit selon le collectif « Pulse » et la fédération Environnement Durable d’un non sens économique, d'un massacre écologique, d'un saccage des paysages, d'une atteinte au patrimoine et indirectement d’une destruction globale massive d'activités et d’emplois par atteinte de la compétitive des entreprises de notre pays. C'est l'appauvrissement de la France pour les intérêts de capitalistes privés

Tous les investissements majeurs effectués depuis des décennies, fruits d’une saine gestion pour préserver le littoral, soutenir ses filières : le Tourisme, la Plaisance et la Pêche seront ainsi perdus.
Pourtant, c’est bien cette préservation du littoral, jusqu’à ce jour l’atout majeur de la France, qui va être bafouée.


Contact Presse:
PULSE:
Catherine Boutin
+33(0)610287112
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Bernard schumpp
06 07 95 24 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

FédérationEnvironnement Durable:
Jean-Louis Butré
+33(0)680993808
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

La menace éolienne

Vous êtes ici : PULSE Communications du collectif PULSE Eolien Offshore : le naufrage