Collectif PULSE : POUR UN LITTORAL SANS EOLIENNE, email :
Vous êtes ici : Appels d'offres éolien offshore Les zones du 1er appel d'offres éolien offshore

Newsflash

Le gouvernement hollandais a annoncé une révision radicale de la politique énergétique hollandaise en supprimant toutes les subventions pour l’éolien offshore…

La suite...

 

Les zones du 1er appel d'offres éolien offshore

Imprimer PDF

sarkozy-sadL'arlésienne du premier appel d'offres éolien offshore s'est dénouée avec l'intervention du Président SARKOY lors de sa visite sur les chantiers navals STX de Saint Nazaire le mardi 25 janvier 2011.

Ce premier appel d’offres éolien offshore table sur une puissance de 3.000 MW, malgré les réticences de Bercy jugeant l’opération couteuse pour tous les contribuables et consommateurs Français. Bercy souhaitait limiter l'Appel d'offres à 2.000 MW, mais c'était sans compter la pression du lobby éolien soutenu par une poignée de politiques. Cette décision est à contre courant des Pays Bas qui viennent de stopper toutes les subventions à l'éolien offshore.

 

Sans grande surprise, les 5 zones retenues sont :

- "Le Tréport" : une zone couvrant la Baie de Somme à Dieppe

- "Fécamp" : une zone impactant Veulettes-sur-Mer à Etretat

- "Courseulles-sur-Mer" : zone couvrant les plages du débarquement de Luc-sur-Mer à Port-en-Bessin

- "Saint Brieuc" : une zone inscrite entre l'ile de Brehat et le Cap Fréhel

- "Saint Nazaire" : une zone faisant face au Croisic, Pornichet, Noirmoutier

 

Comme nous vous l'annoncions, exit le littoral du Nord Pas de Calais avec l'aide du député Maire du Touquet Daniel FASQUELLE. Exit également le littoral Vendéen défendu par Philippe DE VILLIERS ; le littoral méditerranéen, Corse inclue, est lui aussi préservé de la frénésie.

Quoiqu'il en soit, la Normandie paye le plus lourd tribu à cette erreur stratégique, alors qu'elle concentre dans le même temps une forte production électrique d'origine électronucléaire. Faut il y voir la proximité du Royaume Unis afin d'exporter l'électricité éolienne offshore à bas coût, et dont le surcoût sera à la charge des consommateurs français ?

 

Que représente 3.000 MW éolien offshore ?

  • 600 éoliennes de 5 MW unitaire
  • La production annuelle d'électricité d'1/2 réacteur EPR
  • Des éoliennes de 150 mètres situées entre 10 et 15 km des rivages
  • Un investissement total de 10 Milliards d'Euros hautement subventionné via une obligation d'achat de la production par EDF à un tarif exagéré garanti par arrêté (soit le prix de 2 à 2.5 EPR).
  • Le coût du MWh éolien revendu à EDF serait plafonné à 160 € selon les conditions de l'appel d'offres (82 €/MWh pour l'éolien terrestre)

 

L'analyse des médias toujours aussi tronquée

La presse nationale et locale diffusent la propagande de l'ADEME et du SER en affirmant que ce premier appel d’offres permettra de produire l’équivalent de 2 à 3 réacteurs nucléaires ! 10.000 emplois seraient créés... Bref, des chiffres toujours aussi farfelus. 

 

Revenons à nos 3.000 MW éolien offshore pour produire annuellement l'équivalent d'1/2 réacteur EPR pour un investissement de 10 milliards d'€

10 milliards d'€ permettrait la construction de 2 à 2.5 EPR de 1650 MW unitaire !

Les EPR sont couteux ? Alors que dire du coût du programme éolien pour une production aussi faible !

 

Autre point négligé par les médias, un EPR a une durée de vie estimée au minimum de 60 ans, une éolienne offshore pas plus de 15 ans…

Le débat n’est pas de choisir entre nucléaire ou éolien, puisqu’aucune comparaison ne peut être faite entre ces 2 sources d’énergie. L’Allemagne en est le parfait exemple avec une politique volontariste de sortie du nucléaire en déroute chronique. Mais comme la comparaison est redondante dans les médias, on ne pouvait que démontrer une nouvelle fois l'absurdité.

 

L'heure est à la mobilisation

Ne nous laissons pas abuser, la mobilisation de tous est essentielle pour stopper un saccage en ordre de marche de nos côtes et préserver les milliers d'emplois liés à la pêche, au tourisme et au pouvoir d'achat de tous les français...

La menace éolienne

Vous êtes ici : Appels d'offres éolien offshore Les zones du 1er appel d'offres éolien offshore